la peinture allemande a la renaissance

Ce cycle de six conférences est proposé en partenariat avec la Volkshochschule Regionalverband Saarbrücken.

Anne-Marie Werner , Historienne d'Art
Au XVIe siècle, l’Allemagne devient un foyer majeur de l’humanisme et de la Renaissance et connaît un essor artistique sans précédent. Deux voyages d’études dans l’Italie du nord vont permettre à Albrecht Dürer d’approfondir ses recherches sur les nouvelles théories de l’espace et de les diffuser dans son propre pays. Le paysage, qui jusqu’alors servait de toile de fond à des scènes mythologiques ou religieuses, s’émancipe pour devenir un genre artistique à part entière. Notamment l’École du Danube, dont l’un des principaux tenants est Albrecht Altdorfer, en fera un sujet autonome. D’autres artistes, tels que Lucas Cranach, Hans Baldung dit Grien et Hans Holbein vont s’illustrer dans l’art du portrait qui suscite un véritable engouement. Quant aux oeuvres de Matthias Grünewald, un autre ténor de cette époque, elles se distinguent par leurs aspects pathétiques et expressifs, sensibles dans le retable d’Issenheim qui deviendra une source d’inspiration pour les expressionnistes allemands ou bien encore pour l’inclassable Max Beckmann.

Albrecht Dürer  : Vendredi 29 septembre 2017, 18h30
Lucas Cranach  : Vendredi 6 octobre 2017, 18h30
Albrecht Altdorfer : Vendredi 20 octobre 2017, 18h30
Hans Baltung dit Grien : Vendredi 10 novembre 2017, 18h30
Hans Holbein : Vendredi 17 novembre 2017, 18h30

Matthias Grünewald: Vendredi 24 novembre 2017, 18h30

Aucune inscription préalable.

Tarif pour chaque conférence : 5 euros, 3 euros pour les membres de l'UP
Lieu : Université Populaire Sarreguemines Confluences

 

Retour accueil